A l'ère de la digitalisation des entreprises





Blog Language



Les entreprises ont toujours compté sur la technologie pour innover et améliorer la productivité. Mais au cours des dernières années, nous avons vu une explosion des technologies telles que les applications mobiles, les réseaux sociaux et les Big Data, menant ainsi à la création d'énormes opportunités et menaces. Les consommateurs sont de plus en plus disposés à acheter des biens et services par le biais des canaux numériques. Par exemple, presque plus de 50 pour cent de services de voyages en transport aérien sont maintenant achetés en ligne.

 Mais en plus de cela, nous voyons le numérique utilisé pour automatiser des activités intensives qui étaient précédemment manuelles. Peut-être plus fondamentalement, de nouvelles tendances émergent offrant des propositions de valeur différenciées pour les clients, ou plus radicalement une structure inférieure des coûts. Alors, quand vous mettez ces différentes tendances ensemble, vous pouvez voir que le numérique devient un sujet primordial pour la plupart des cadres.

Concernant les activités numériques des dernières années, certaines préoccupations restent très spécifiques au secteur ou à la géographie. Cependant, il y a des thèmes communs qui apparaissent.

Tout d'abord, qui est responsable des affaires du numérique ? Certaines entreprises ont effectivement créé beaucoup de rôles basés sur le « digital ».

 D'autres préparent leur agenda digital en se basant sur les fonctions IT. Mais de plus en plus, nous pouvons voir que les entreprises qui réalisent de vraies différences le font parce que leurs employés ayant des fonctions dans le numérique deviennent plus impliqués.

Une autre question revient souvent : comment faire correspondre la vitesse et l'agilité des organisations qui sont nées numériquement ? Par exemple, les start-ups ont tendance à se déplacer à des taux très différents et sont en mesure d'innover à la proposition client très rapidement, tandis que les grandes entreprises avec des systèmes hérités ont tendance à avoir des difficultés à suivre ce taux.

Le plus important pour ces entreprises est de savoir comment développer des compétences numériques. Pour réaliser une concurrence efficace, les entreprises ont besoin de compétences numériques non seulement en marketing et en ventes, mais, de plus en plus, dans les opérations et à travers toute la chaîne de valeur. Trouver et attirer ces talents peut être difficile en réalité.

On remarque que de nombreuses organisations concentrent leurs investissements numériques sur les ventes et le marketing, réagissant aux préférences des clients, qui sont en train de passer vers les canaux numériques. Dans ces dernières années, l’enjeu était d’essayer de comprendre la pleine valeur du numérique sur l'entreprise.

Les entreprises gérées numériquement ont réduit leurs coûts en remplaçant l’activité main-d'œuvre par une activité soutenue logiciel, soit par l'automatisation complète soit par l'amélioration de la productivité des travailleurs individuels dans leur emploi.

Un exemple pour illustrer cela serait le service à la clientèle. Dans le passé, si un client souhaitait modifier les détails de son compte ou changer son adresse, il devait appeler et mobiliser un employé du service ou aller dans une agence. Alors qu’à présent, il peut accéder à cette fonction en ligne ou même via son téléphone mobile, par conséquent les coûts sont réduits.

Si vous appliquez cette automatisation potentielle tout au long de la chaîne de valeur en incluant des fonctions telles que les ressources humaines, les finances et les opérations, vous pourrez voir qu’il existe des possibilités considérables de réduction des coûts.     

Les entreprises qui veulent atteindre leur sommet numérique doivent faire certaines choses. Tout d'abord, ils ont besoin de comprendre vraiment où se situe la valeur du numérique. Est-ce dans le marketing ? Est-ce dans les ventes ? Est-ce dans l'automatisation des opérations, ou une combinaison de tous ces domaines ? En second lieu, ils ont besoin d'établir des priorités.  Là aussi il y a toujours beaucoup de choses à faire dans le portefeuille du monde de l'entreprise numérique, en se concentrant sur ceux qui sont considérés comme importants du point de vue de l'entreprise. Troisièmement, ils ont besoin de prendre une vue de bout en bout, en veillant à ce que les clients reçoivent une expérience décloisonnée sur toute la chaine. Et puis, enfin, ils doivent regarder leur portefeuille d'activités et comprendre l'impact numérique sur les évaluations ; ils devraient aussi se concentrer sur le fait que les capacités nécessaires ou requises vont de l’avant, et peut-être rééquilibrer le portefeuille en conséquence.

                Le plus difficile peut-être pour les organisations est d'opérer ensemble de bout en bout dans une unique direction. De nombreuses organisations se forment autour de fonctions ou de zones géographiques différentes. Mais les clients numériques attendent une expérience totalement cohérente et décloisonnée qui oblige les entreprises à penser très différemment la façon dont ils organisent leurs structures de gouvernance et leurs normes pour les données et les systèmes.



blog comments powered by Disqus